UN VOYAGE SATIRIQUE DANS L’ESPRIT DE  benito mussolini

24 juillet 1943 – Le Grand Conseil du Fascisme se réunit pour discuter de l’enlèvement de Benito Mussolini. Enfermé dans son atelier de Palazzo Venezia, le Duce se remémore la façon dont le destin l’a conduit depuis ses humbles débuts à devenir le chef suprême de l’Italie. Un parcours incroyable qui a inspiré la montée au pouvoir d’Adolf Hitler et qui a conduit un homme qui croyait être un génie à une défaite militaire totale. Le portrait d’un homme autoritaire et déterminé mais également sentimental et profondément humain, qui révèle son intimité, au moment où il est le plus vulnérable. Tout cela en utilisant le langage du clown et de la comédie pour traduire en une forme facilement compréhensible des sujets encore pertinents aujourd’hui. Seul spectacle qui ait jamais été mis en scène en Italie avec Benito Mussolini comme unique protagoniste. . Participation au Brighton Fringe Festival 2016. Joué en Français.

Prague Fringe Festival 2015
Brighton Fringe Festival 2016
Avignon Off 2017
Finaliste pour le Performance Award (Meilleure Performance) Prague Fringe Festival 2015


REVUES
Ici vous pouves trouver des revues sur le spectacle (en français, italien et anglais).

Avignon Off 2017 – Prix de la plus belle performance d’un seul en scène – Avignon à l’Unisson
Une pièce enrichissante où se mêle la rigueur du duce et d’un grand mime comme Louis de Funès. Tom Corradini, nous livre ici une très très grande performance d’autant plus qu’il joue pour nous en Français et non pas en Italien… (lire la revue complète en français)

Jérémy Engler -L’Envolée Culturelle
« Un Mussolini vrai et drôle! »
La force de ce spectacle est de retracer la véritable vie de Mussolini, en montrant son côté humain, son côté dictateur, mais le tout sans porter de jugement réel. Le jugement est remplacé par la décrédibilisation de tout ce qu’il a pu dire avant, mais pas par la dénonciation. C’est ce qui fait de ce one-man-show un spectacle brillant et très intelligent! (lire la revue complète en français)

Henri Guette – Théâtrorama
Le portrait de la “mamma”, la correspondance avec Churchill, le bonnet, le revolver… Avec ce peu de moyens, l’acteur développe un jeu extraordinaire empruntant aux techniques du clown et aux ressort de la comédie pour dresser le portrait tout en nuance d’un homme vulnérable et effrayant. (lire la revue complète en français)

Michael Calcott’s Fringey Bits
Mussolini qui réfléchit sur sa vie et carrière politique peut sembler un sujet assez lourd, mais Tom Corradini a créé un portrait d’un clown fascinant. C’est une représentation satirique avec épaisseur. Un excellent spectacle et une merveilleuse performance. (lire la revue complète en anglais ou italien)

Lorenzo Parolin – Il Giornale di Vicenza
1943, ombres et lumières sur Mussolini sans utiliser l’idéologie
Un spectacle profond et audacieux… (lire la revue complète)
Recensione Giornale di Vicenza Gran Consiglio (Mussolini)

Emma Moriconi – Il Giornale d’Italia
Un spectacle comique mais intime, et également romantique
(lire la revue complète)
Il Giornale d'Italia 1 marzo

Federico Serretta – Teatro.it
Un Mussolini privé à l’heure de sa chute (lire la revue complète)

Matteo Prati – La Libertà di Piacenza
Mussolini, le parcours humain et politique (cliquez sur l’image pour agrandir l’article)
Recensione La Libertà di Piacenza 17_12_2016

Emma Moriconi – Il Giornale d’Italia
La nuit  plus longue du Duce (cliquez sur l’image pour agrandir l’article)
Il Giornale d'Italia 18 gennaio 2017